Téléchargement | Historique
-+
imprimer cette page exporter la page en PDF

9.2.2.Le droit du travail

Dernières modifications : 25.02.2007, 11:36

« 25 % des 800 000 saisonniers travaillent illégalement 56 h par semaine, et 18 % d’entre eux n’ont pas de contrat de travail, ne sont pas déclarés.... Il y a seulement 427 inspecteurs du travail et 813 contrôleurs pour faire respecter 400 lois et 8000 décrets, pour défendre le droit de 7,8 millions de salariés qui travaillent dans 97 % des entreprises qui ont moins de 50 de salariés, et au total pour 15,5 millions de salariés du prive, qui n’ont guère de syndicats, pas de délégués du personnel, pas de comite d’entreprise dans leur immense majorité... Que fait la République pour défendre le droit contre la fraude quand un patron sur deux est un délinquant et ne paie pas les heures supplémentaires au taux légal ? Des milliards d’heures supplémentaires passent ainsi à l’as, ce qui produit moins de cotisations sociales, moins de retraites, moins de santé, moins de salaire, plus de chômeurs... » (Gérard Filoche, http://www.democratie-socialisme.org/article.php3?id_article=435)


Dans l'Europe des Quinze, il meurt 5200 travailleurs chaque année des suites d'un accident du travail, et 661 (près de deux jours) en France. Toujours en France, 2 370 000 personnes sont exposées à des produits cancérigènes sur leur lieu de travail. Soit 13,5 % des salariés. Eurostat 2006.

« Le 19 octobre 2005, Le Monde titrait en « une » sur une bonne nouvelle commentée aussi en éditorial : « un monde plus sûr avec moins de guerres et moins de victimes ». (...) "Un monde plus sûr" ? Selon le Bureau International du Travail (11 avril 99) « il y a chaque année plus d’un million de morts dues au travail soit 3 000 morts par jour, 2 par minute.(...) Il est bon de savoir que le nombre de décès dus au travail est supérieur à celui des accidents de la route (990 000) à celui des guerres (502 000) à la violence criminelle (563 000) et à celui du Sida (312 000). » Et le même BIT constate qu’en 2003, cela s’est aggravé : « Les accidents et maladies du travail tuent quelque deux millions de personnes par an et coûtent 1250 milliards de dollars à l’économie mondiale ».» (Arcimed, http://www.acrimed.org/article2188.html)