Téléchargement | Historique
-+
imprimer cette page exporter la page en PDF

8.5.Les arnaques de la paix sociale

Dernières modifications : 10.03.2007, 21:33

Les classes réconciliées. Pourquoi se battre, plutôt travailler ensemble main dans la main. Fini les vielles rancœurs, on va collaborer ensemble, on va négocier. La prospérité de l’entreprise bénéficie à tout le monde après tout. On ne dit plus licencier, on dit remercier, on dit aussi se séparer comme de bons copains. Les entrepreneurs aiment leurs ouvriers, ils les connaissent bien à travers le directeur des ressources humaines, ils "collaborent" à égalité, d’individu à individu. Le mythe d’une société sans confrontations, sans conflits, du « bon sens ».

Les syndicats canalisent les revendications, « négocient », évitent les confrontations. Un salariat bien calme, bien ordonné. Avec l’actionnariat salarié, les salariés s'associent à la prise de risque de l’entreprise sans pour autant participer aux décisions. On veut nous faire croire que leurs intérêts sont les mêmes que leurs employeurs. En réalité, ils sont doublement blousés, en tant que salarié et en tant qu'actionnaire. La paix sociale c’est bon pour les affaires mais rarement pour les travailleurs.

Voir l'article : 11.4.2.Novlangue
Voir l'article : 6.8.La loi ou le contrat

Dialogue social, octobre 2006, Timeo Danaos
Dialogue social, octobre 2006, Timeo Danaos

Dessin pris sur :
http://timeodanaosetdonaferentes.over-blog.com/archive-10-2006.html