Téléchargement | Historique
-+
imprimer cette page exporter la page en PDF

8.3.6."Think Tanks"

Dernières modifications : 08.06.2011, 11:31

Une classe active, combattive, militante, mobilisée.

Voir aussi :
>>> http://www.collectif29mai.be/spip/IMG/_article_PDF/article_52.pdf
>>> http://management.journaldunet.com/dossiers/040435thinktanks/index.shtml

« THINK TANKS : Réservoirs à pensée ou boites à idées. À mi-chemin entre le centre de recherche universitaire et la boite de com' pour cabinets ministériels, les think tanks officiels financent des recherches, organisent des séminaires, pondent des rapports... Ce sont les lieux où s'élaborent les politiques libérales de demain et où s'écrivent les discours d'accompagnement pour faire passer la pilule. La gauche critique américaine a mis en place des think tanks alternatifs dès les années 1960 pour mener la contre-offensive idéologique avec des techniques aussi rodées que celles de ses adversaires. L'lnstitute for Policy Studies de Washington, fondé dans la foulée du mouvement contre la guerre du Vietnam, emploie aujourd'hui près d'une trentaine de chercheurs permanents, publie plusieurs livres par an, organise des dizaines de conférences, anime simultanément plusieurs dizaines de projets, mène des dizaines de campagnes... En France, après le mouvement de décembre 1995, des universitaires et des syndicalistes se sont regroupés pour former la Fondation Copernic. » (Guérilla Kit, Morjane Baba, p142)


Convertir les élites économiques à la philosophie libérale


« Les partisans de “l’individu avant tout”, ont eu une idée géniale : celle de mettre en place ce que l’on appelle les “think tanks". Grâce à ses “réservoirs de pensée”, la pensée économique et politique de Hayek s’est imposée comme fondement idéologique de l’ordre libéral. Leur objectif était et est encore très simple : convertir les élites économiques à la philosophie néolibérale. » (http://www.collectif29mai.be/spip/article.php3?id_article=52)


« Une explication pour ce triomphe du néolibéralisme et pour les désastres économique, politique, social et écologique qui l'accompagnent est que les neolibéraux ont acheté et payé pour leur propre "Grande Transformation" nocive et régressive. Ils ont compris ce que les progressistes n'ont pas compris, que les idées ont des effets. Commençant par un petit groupe embryonnaire a l'Université de Chicago avec pour noyau l'économiste philosophe Friedrich von Hayek et ses étudiants comme Milton Friedman, les néolibéraux et leurs fondateurs ont créé un réseau international énorme de fondations, instituts, centres de recherche, publications, chercheurs, écrivains et experts en relations publiques pour développer, bien présenter et attirer sans arrêt l'attention sur leurs idées et leur doctrine. » (http://www.france.attac.org/spip.php?article407)


« Inspirés par les think tanks américains, les penseurs de la deuxième gauche française réunis autour de la Fondation Saint-Simon ou des institutions britanniques comparables ont toujours cherché à associer intellectuels, médias, hauts fonctionnaires et milieux d'affaires. Conseiller de nombreux grands patrons tout en se proclamant de gauche. En même temps qu'elle avait recours à des financements privés, la fondation et ses auteurs furent donc l'enfant chéri des journalistes et des éditeurs (les éditions du Seuil et Calmann-Lévy en particulier). » (Le grand bond en arrière de Serge Halimi, 2004, p526)


« Plus récemment, de 2000 à 2003, ExxonMobil a versé 8 millions de dollars à une quarantaine de think tanks pour réfuter la thèse du réchauffement de la planète... Quand la « recherche » est à ce point mercenaire, comment la distinguer du simple lobbying ? » (Essor sur la pensée mercenaire, Serge Halimi, http://www.monde-diplomatique.fr/2007/01/HALIMI/14339)


Nouvel Ordre Mondial


« Depuis la Commission trilatérale jusqu'au Groupe Bilderberg en passant par la Fondation Ditchley ou encore Chatham House, ces différentes officines du Nouvel Ordre Mondial, particulièrement select, sont, depuis plusieurs dizaines d'années pour certaines d'entre elles, les lieux de réunion consacrés par l'élite du pouvoir. Véritables structures parallèles de réunion, constituant la toile de fond des rencontres annuelles de la Banque Mondiale, du FMI, de l'OMC, de l'OCDE ou encore du G8, ces clubs privés participent, en coulisses, de la réglementation de l'agenda politique, économique et militaire. » (« Tous pouvoirs confondus », Geoffrey Geuens, 2003, p19-20)


« Jacques Rancière tire donc un signal d’alarme et montre combien, selon lui, les adversaires de la démocratie mêlent depuis plusieurs décennies leurs voix à la défense du libéralisme économique triomphant. Il revient ainsi sur le rapport dirigé par Michel Crozier et Samuel Huntington en 1972, remis à l’un des premiers think tank ultralibéraux, la Commission trilatérale, rassemblant politiciens, hommes d’affaires et experts. Ce « club de réflexion » est souvent crédité d’avoir élaboré là, bien avant la fin du bloc soviétique, les idées du futur « nouvel ordre mondial ». Ce rapport - déjà - avait pour titre The crisis of Democracy [la Crise de la démocratie] et mettait en garde les « décideurs » contre cette « démocratie [qui] signifie l’accroissement irrésistible des demandes qui fait pression sur les gouvernements, entraîne le déclin de l’autorité et rend les individus et les groupes rétifs à la discipline et aux sacrifices requis par l’intérêt commun ». Pour le philosophe, il est clair que cette logorrhée de craintes vis-à-vis du peuple trahit la conception du pouvoir des oligarchies en place : pour celles-ci, « le bon gouvernement démocratique est celui qui est capable de maîtriser un mal qui s’appelle tout simplement vie démocratique ». » (http://www.politis.fr/article1517.html)


>>> L’ expression « Nouvel ordre mondial » a été prononcé par George Bush (père), alors président des Etats-Unis d’Amérique, le 11 septembre 1990 au Congrès :
http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/irak/posusa01

On retrouve cette expression impérialiste complètement délirante dans le projet du "Nouveau Moyen-Orient" prononcé l'été 2006 lors de la guerre du Liban.

Liban, instabilité destructrice - entretien avec Alain Gresh
http://www.regards.fr/article/?id=2490

La guerre du Golfe, épisode 2
La guerre du Golfe, épisode 2


Sur le billet d'un Dollar, on y voit une expression comparable Novus Ordo Seclorum (un nouvel ordre des siècles)
Sur le billet d'un Dollar, on y voit une expression comparable Novus Ordo Seclorum (un nouvel ordre des siècles)


Le Gouvernement Mondial, 5 février 2004, par Bureau d’études
http://homnispheres.info/imprimer.php3?id_article=36

"La chronique de Flore Vasseur" évoque la réunion annuelle secrète 2011 du Groupe Bilderberg, qui va se dérouler du 9 au 11 Juin 2011, à St Moritz en Suisse.
http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/flore-vasseur-sur-le-bilderberg-30540

L'oligarchie


L'oligarchie ça suffit : vive la démocratie !
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=2076

"Les dessous de table du Siècle" - Modification du titre : 'Dans les coulisses du "Dîner du Siècle"' 25/11/2010 - France Info
http://www.dailymotion.com/video/xfs13t_france-info-dans-les-coulisses-du-diner-du-siecle_news

Dans les coulisses du "Dîner du Siècle"
http://www.france-info.com/chroniques-le-plus-france-info-2010-11-25-dans-les-coulisses-du-diner-du-siecle-499272-81-184.html