Téléchargement | Historique
-+
imprimer cette page exporter la page en PDF

12.1.La construction de l'ennemi

Dernières modifications : 26.01.2009, 12:10

Il faut nommer l'ennemi


Voir l'article : 8.3.Stratégies de dominations
Voir l'article : 8.3.1.Précautions
Voir l'article : 8.4.2.Mettre au ban de la société

En tonnant contre l'"ultralibéralisme" sans en désigner les architectes, la gauche de la gauche donne des coups d'épées dans l'eau.[...] Comment lutter sans identifier d'adversaire ? Pourfendre "les marchés" sans nommer les architects des marchés dématérialise la lutte sociale. C'est oublier que les mécanismes analysés par les économistes sont aussi sanctionnés par des individus au profit de groupes sociaux particuliers ; qu'ils sont appliqués par des courroies de transmission politiques, relayées par la presse qui ment. Une critique qui ne cible personne épargne tout le monde. Il faut nommer l'ennemi." (Plan B n°6, février 2007, p3)


"Dans un univers où les positions sociales s'identifient souvent à des "noms", la critique scientifique doit parfois prendre la forme d'une critique ad hominem." (Pierre Bourdieu, 1975, cité dans Plan B n°6, février 2007, p3))


Par exemple, pour le pacte écologique de la fondation Nicolas Hulot proposé aux candidats à l'élection présidentielle de 2007, le principal reproche que l'on puisse faire, c'est que nous soyons tous responsables du réchauffement climatique, sans distinction et au même niveau.

" On accuse au même titre les travailleurs, les consommateurs que les grandes entreprises capitalistes qui polluent et on met tout le monde, en quelque sorte, dans le même sac." (Arlette Laguiller sur France 2, http://www.redir.fr/gqti)


"Je ne veux pas accuser indistinctement toutes les catégories sociales et, surtout, approuver des mesures qui font payer les dégâts aux plus faibles. Ce ne sont pas les consommateurs qui fabriquent ou décident les emballages alléchants que l’on trouve dans les supermarchés. Alors, pourquoi leur faire payer une taxe sur leurs destruction, ou sur les réfrigérateurs mis au rebut. Ce ne sont pas les ouvriers des chaînes de montage chez Peugeot-Citroën ou Renault qui décident si les véhicules seront à essence, à gazole ou électriques. "(Arlette Laguiller, réponse au pact écologie.pdf, http://www.redir.fr/grti)


" Nous ne pouvons absolument pas souscrire au premier engagement demandé. En effet, nous ne considérons pas que les enjeux écologiques soient « une priorité commune qui dépasse les clivages entre partis politiques ». Bien au contraire ! Nous sommes convaincus que pour fournir des réponses à la hauteur de ces enjeux, il faut s’attaquer à la racine du mal. Les menaces sur la planète sont une des conséquences barbares du système économique et politique actuel : le capitalisme mondialisé. C’est la course au profit qui est responsable des désastres écologiques passés, présents et à venir. Ce sont les multinationales et leur concurrence exacerbée qui détruisent la biodiversité et menacent les conditions d’existence des hommes et des femmes. Ce sont les politiques irresponsables - nucléaire, OGM, agriculture productiviste, dilapidation des ressources naturelles (à commencer par l’air, l’eau et la terre) – qui sont en cause. Les différents gouvernements qui se sont succédé aux affaires depuis trente ans n’ont pu freiner cette course vers l’abîme parce qu’ils pas pu - ou pas voulu - s’affronter aux véritables responsables. Que leurs héritiers directs paraissent aujourd’hui se préoccuper d’écologie sans effectuer aucun retour critique n’a rien qui puisse rassurer pour l’avenir. A l’inverse, nous pensons qu’une transformation radicale, écosocialiste de la société est nécessaire pour commencer à remédier aux dégâts du capitalisme et du productivisme. C’est là, pour nous, un clivage politique fondamental, à la fois légitime et indispensable." (LCR, http://besancenot2007.org/spip.php?article284)


Les instrumentalisations de l'ennemi


De l’utilité domestique de l’ennemi
http://www.vialibre5.com/pages/magazine/n13-pages/n13-page_debat_1.htm
L’invention de l’ennemi, Choc des civilisations : la vieille histoire du « nouveau totalitarisme »
http://www.voltairenet.org/article143295.html
INTELLECTUELS MÉDIATIQUES, Les nouveaux réactionnaires, Octobre 2002, Maurice T.Maschino
http://www.monde-diplomatique.fr/2002/10/MASCHINO/16996

COMMUNISTES


http://www.katardat.org/marxuniv/2002-SUWW2/Images/images01.html

affiche_anti_communiste
affiche_anti_communiste

Affiche anti-bolchévique hongroise, Mano Miltiades, 1919.
Affiche anti-bolchévique hongroise, Mano Miltiades, 1919.


En 1940, la France est battue par les troupes allemandes en un mois. Il faut trouver des bouc-émissaires.

« Brusquement, il y a eu une sorte de mutation politique et le climat de Bordeaux était un climat abominable. La trahison s'étalait ouvertement, le besoin de capitulation, la volonté à n'importe quel prix de s'entendre avec les vainqueurs, l'anglophobie, traditionnelle en France et qui revient si facilement à la surface. Tout cela s'affichait avec une espèce de cynisme affreux. Personne ne parlait de la responsabilité des chefs militaires qui s'étaient trompés, par contre on faisait tout, on attribuait toutes les erreurs à Léon Blum, au Front Populaire, etc. On se consolait des malheurs de la patrie en savourant des satisfactions de revanche en matière de politique intérieure, ce qui n'a fait que se développer par la suite comme vous le savez. » (Pierre Mendès France, ancien parlementaire de la 3ème République, entretien dans le documentaire "Le chagrin et la pitié", 1969, de Marcel Ophuls)



«Christian de la Mazière : Pétain dans une série de discours a tiré les conséquences de cette défaite. Il les avait tiré très adroitement, c'était très séduisant. Si vous relisez les textes maintenant, moi je ne les ai plus relu, cela ne m'intéresse plus, je crois que si on les relit on sera étonné.
Journaliste : Oui, ça utilisait beaucoup les inconscients collectifs de l'époque.
CDM : Absolument.
Journaliste: Les bouc-émissaires qui étaient le parlementarisme.
CDM : Le parlementarisme, un certain patronat louche, étranger ...
Journaliste : Cosmopolite.
CDM : Cosmopolite sinon métèque, et mais bien sûr le parti communiste qui était la cause de tout. » (Christian de la Mazière, ancien jeune d'extrême droite en 1940, entretien dans le documentaire "Le chagrin et la pitié", 1969, de Marcel Ophuls)


Le plan Marshall contre les communistes
« L'altruisme américain demeure toutefois relatif, même à cette époque: le plan Marshall n'a jamais eu pour objet exclusif d'aider l'Europe à se redresser. Le président Kennedy l'admet en 1961 : « L'aide étrangère est un moyen par lequel les États-Unis maintiennent dans le monde une position d'influence et de contrôle, et appuient bon nombre de pays qui sinon s' écrouleraient ou passeraient dans le camp communiste (Graham Hancock, Lords of Poverty.. The Power, Prestige, and Corruption of the International Aid Business, Atlantic Monthly Press, New York, 1989) ». Les alliés des États-Unis ne sont pas dupes des générosités américaines et savent, si nécessaire, jouer sur les frayeurs anticommunistes de leur protecteur pour arracher les concours économiques qu'ils réclament: « Les communistes nous rendent un grand service, explique Pierre Mendès France au lendemain de la guerre. Comme nous faisons face à une "menace communiste", les Américains font l'impossible pour nous aider. Cette peur du communisme nous est indispensable. Il ne faut pas qu'elle se dissipe.» De temps en temps, quelques ajustements mineurs (fine-tuning) s'imposent; l'avant-garde des experts dispose d'assez de compétence pour en signaler l'opportunité. » ( Le grand bond en arrière, Serge Halimi, p53)


Le mccarthisme (ou maccarthysme ou maccarthisme) est un épisode de l'histoire américaine, connue également sous le nom de « Terreur Rouge » (Red Scare), qui s'étala approximativement de 1950 à 1956. Elle désigne non seulement la procédure inquisitoriale menée par la commission du Sénateur Joseph McCarthy consistant à traquer d'éventuels agents, militants ou sympathisants communistes aux États-Unis mais également une ambiance politique consistant à réduire l'expression d'opinions politiques ou sociales jugées défavorables, en limitant les droits civiques sous le motif de défendre la sécurité nationale. http://fr.wikipedia.org/wiki/Maccarthisme



BOURGEOISIE


« La définition française permet de souligner que le génocide n’est pas toujours du même type –racial comme dans le cas des juifs -, mais qu’il peut aussi viser des groupes sociaux. Dans un livre publié à Berlin en 1924 – intitulé La Terreur rouge en Russie – l’historien russe, et socialiste, Sergueï Melgounov, citait Latzis, l’un des premiers chefs de la Tcheka (la police politique soviétique) qui, le 1er novembre 1918, donna des directives à ses sbires : « Nous ne faisons pas la guerre contre les personnes en particulier. Nous exterminons la bourgeoisie comme classe. Ne cherchez pas, dans l’enquête, des documents et des preuves sur ce que l’accusé a fait, en actes ou en paroles, contre l’autorité soviétique. La première question que vous devez lui poser, c’est à quelle classe il appartient, quelles sont son origine, son éducation, son instruction, sa profession.» (Jacques Baynac, La Terreur sous Lénine, 1975) » (Les crimes du communisme, Stéphane Courtois, dans Le livre noir du communisme, 1997, p26)



JUIFS


Le complot Juif
Le complot Juif



IMMIGRES


La France, tu l'aimes ou tu la quittes.
La France, tu l'aimes ou tu la quittes.

affiche FN
affiche FN


Voir l'article : 12.L'ordre insécuritaire : notamment l'ethnicisation des rapports sociaux.

Vidéo Sarkozy + De Villiers = amour
http://www.dailymotion.com/video/xj7co_sarko-tu-laimes-ou-tu-la-quittes

Votez Le Pen
Votez Le Pen

Act Up-Paris & du 9ème Collectif de Sans-Papiers : affiche Sarkozy / « Votez Le Pen », une affiche pour dénoncer un discours raciste et une politique meurtrière
http://www.actupparis.org/article2303.html

Urgent : gouvernement cherche boucs émissaires… & Ordre moral et immigration
http://increvablesanarchistes.org/articles/1981_2000/1998_gauchdroitsanspapier.htm

Article Télérama n°2753 - 16 Octobre 2002, Gérard Noiriel
http://abel.jerome.free.fr/ressources/Telerama_Immigration_Noiriel.pdf

Proche-Orient


Que reste-t-il des espoirs nés lors des accords d'Oslo, Claude Lanzmann, Le Monde, 4 août 2006
http://www.redir.fr/gyvi

Sur le conflit israëlo-palestinien
http://aamd57.free.fr/TextesdeConferences.htm
http://www.francais-mondearabe.net/spip.php?article637
http://www.amis.monde-diplomatique.fr/article626.html

MUSULMANS


caricature_Mahomet
caricature_Mahomet


« Censure », « droit au blasphème » et islamophobie, Retour sur « l’affaire des caricatures de Mahomet », http://lmsi.net/article.php3?id_article=510

Islam, médias et opinions publiques, déconstruire le "choc des civilisations. Depuis le 11 septembre 2001, un fossé s’est creusé entre les opinions européennes et l’islam. Une peur diffuse s’est emparée des esprits. On s’interroge gravement sur la compatibilité entre l’islam et les principes de liberté, de démocratie, de pluralisme. Certains n’hésitent pas à parler de « guerre de civilisations ». C’est contre cette vision que s’inscrit la réflexion de la Commission Islam & Laïcité, en partant de l’état de l’opinion et des principaux points d’incompréhension. Notre objectif est de faciliter un dialogue multiforme entre musulmans et non musulmans, entre Orient et Occident. En étudiant l’état de l’opinion publique dans différents pays européens, en nous interrogeant sur la perception de l’islam et des musulmans, nous tenterons de mesurer les principaux points d’incompréhension et de peur et ce qui a changé au cours des dernières décennies avec l’installation en Europe de millions de citoyens d’origine musulmane. http://www.islamlaicite.org/article321.html


Les architectes du choc des civilisations
http://www.antigone-net.net/index.php?option=com_content&task=blogsection&id=34

L’obsession identitaire des médias français
http://www.voltairenet.org/article136361.html

« Charlie Hebdo » et Prochoix, Vendre le « choc des civilisations » à la gauche
http://www.voltairenet.org/article17482.html

"LA CHASSE AUX MÉCRÉANTS, DE L’INQUISITION À L’AFFAIRE DES CARICATURES"
http://www.vox-populi.net/article.php3?id_article=301

Luc Ferry se détend sur RTL
http://lesogres.org/article.php3?id_article=1493
http://lesogres.info/article.php3?id_article=1958

L'Express du 02/03/2006, Islamisme, Le manifeste des douze : ensemble contre le nouveau totalitarisme :
http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/islamisme/dossier.asp?ida=437179

« Un trait caractéristique des procédés polémiques de M. Bruckner est le recours fréquent aux termes d’"apaisement" et de "collaborateur". Cet usage est rarement innocent. L’idée est d’associer aux collaborateurs des nazis ceux qui cherchent un accommodement avec la majorité des musulmans. Sauf à vouloir seulement se montrer blessant, cela ne peut que signifier que M. Bruckner voit l’émergence de l’islamisme comme un phénomène comparable à la montée du nazisme. Il n’est d’ailleurs pas le seul. Même si je perçois les dangers de l’islamisme, je considère cette vision comme excessivement alarmiste. » (intervention de l’écrivain hollandais Ian Buruma, dans Le Monde du 28 février, « Combattre l’intégrisme, mais sans alarmisme »en réponse à Pascal Bruckner (« Pour en finir avec le multiculturalisme, » Le Monde, 19 février, cité dans http://blog.mondediplo.net/2007-02-28-Quel-debat-autour-de-l-islam, Alain Gresh)



"[Un journaliste]...Dans votre livre, vous affirmez que certains responsables politiques voient dans le monde musulman, une menace stratégique qui aurait remplacé la menace soviétique. Selon eux, l’Islam est une religion pathologiquement belligène."
" J’essaye effectivement d’analyser les racines du discours sur la guerre contre la terreur. Il est faux de dire que la thématique de la menace venue de l’Islam serait postérieure au 11 septembre 2001, elle est bien plus ancienne et tout au long des années 90, nous avons de nombreuses déclarations de responsables occidentaux qui présentent d’une façon presque essentialiste, l’Islam comme étant la menace suprême.
Tout ceci remonte en fait à la disparition de l’Union soviétique. Certains responsables occidentaux ont voulu trouver un substitut à cette menace défunte et ont très rapidement proposé de remplacer la menace Sud comme facteur fédérateur des Occidentaux évidemment sous la houlette américaine. Je fais dans le livre l’historique de ces analyses, des tentatives, de ne pas changer le cadre des schémas de pensées et de la réorienter simplement géographiquement en faisant pointer les chars non plus sur l’Est mais sur le Sud.
Par la suite le discours sur le choc des civilisations est venu ce greffer sur cette thématique de la menace Sud. Elle avait pour avantage de donner une grille de lecture plus intellectuelle apparemment moins ouvertement raciste et plus sophistiquée. Huntington explique dans son livre sur le choc des civilisations que l’Islam a des frontières sanglantes qu’il a fait plus de guerres que les autres civilisations et que les guerres qu’il a mené ont été plus sanglantes. Il n’est pourtant pas besoin d’avoir des connaissances encyclopédiques pour souligner le fait qu’aucune des deux Guerres Mondiales n’a été déclenchée par l’Islam, pas plus que les goulags soviétiques ou chinois, le génocide au Rwanda, pour ne pas parler des méfaits de la colonisation..." (Pascal Boniface,"Vers la Quatrième guerre mondiale ?" aux éditions Armand Colin, cité dans l'article http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7931">"l'incantation du mal")



ANTI-BUSH = FASCISME ?


Bush
Bush

Quelques mois à peine après le 11 septembre, l’éditorialiste néo-conservateur Alexandre Adler publiait J’ai vu finir le monde ancien, dans lequel il parlait déjà de « fascisme musulman » : « Je prétends donc que l’anti-américanisme d’aujourd’hui, sous des dehors vaguement progressistes, n’est qu’un conglomérat de vieux rêves évanouis sous les décombres du mur de Berlin – un sentiment fascisant qui, de fait, se trouve en sympathie avec le « fascisme musulman » propagé par les islamistes ». J’ai vu finir le monde ancien, Paris, Grasset, 2002 ; Hachette, Pluriel, p. 69. Ce livre avait reçu le Prix du livre politique de l’Assemblée nationale 2003 attribué par un panel d’éditorialiste en vue.


Les plus belles perles de ce type d'argumentaires sur ce blog :
http://jcdurbant.blog.lemonde.fr/2006/06/

AXE DU MAL
http://fr.wikipedia.org/wiki/Axe_du_Mal
http://www.monde-diplomatique.fr/2002/03/RAMONET/16213

NOUVEL ORDRE MONDIAL
Voir l'article : 8.3.6."Think Tanks"
Voir l'article : 6.5.La "liberté" par la répression

04.11.01_bush_benladen
04.11.01_bush_benladen