Téléchargement | Historique
-+
imprimer cette page exporter la page en PDF

10.4.Nouvelle organisation des entreprises

Dernières modifications : 25.02.2007, 13:45

Distanciation : anonyme, etc. Dépossession, impersonnelle, travailleur = machine

" Une Firme Multi Nationale (FMN) est [...] juridiquement domiciliée dans un Etat. [...] Ces sociétés doivent s'adapter à la mondialisation [sic !] et utilisent des stratégies globales. Elles se détachent donc des intérêts de leurs pays si ceux-ci ne coïncident plus avec les leurs. Toute la planète est source de profits [...]. Depuis 1970, le nombre de FMN a augmenté de 400 % ! [...] La puissance et la structure des firmes sont le reflet de la puissance des Etats. Les nations les plus fortes possèdent le plus grand nombre de FMN. [Etats-Unis, Europe, Japon] " (La mondialisation, de Jean Pierre Paulet)


La mondialisation, de Jean Pierre Paulet, p47
La mondialisation, de Jean Pierre Paulet, p47


"Les années 1980-1990 sont des années de concentrations, de fusions, souvent brutales à l'origine [OPA (offres publiques d'achats), etc.], plus stratégiques par la suite. [...] On s'aperçoit que le "gigantisme" conduit souvent à des échecs. [...] Les firmes qui avaient formé des "conglomérats" disparates se recentrent sur un même secteur. [...] Il faut arriver à une domination dans un secteur à l'échelle mondiale. [...] Ces restructurations s'accompagnent souvent de licenciements dans une première phase ainsi que l'abandon de certains sites. [...] Les FMN ne sont pas uniquement des grosses firmes. [...] des PME dynamiques sont véritablement mondialisés. La taille importe peu, c'est sa valeur qui compte. [...] La "grande firme" n'est plus une "grande entreprise", mais le centre d'un système qui recherche, pour des durées temporaires, des hommes, de petites sociétés qui apportent de la valeur.[...] Une firme-réseau est une combinaison fluctuante, flexible, avec ses succès et ses risques. Les sociétés sous contrat sont donc comme des fusibles qui "sautent" en protégeant la maison-mère. Le système est formé d'un "centre" et d'une nébuleuse de sociétés : en 1990 Hewlett Packard comprenait 50 firmes indépendantes, et Hitachi 60. [...] on parle d'externalisation de la production. General Motors est entouré de 800 sociétés dont la mission est de travailler pour la grande firme (services, ingénierie, etc.)." (« La mondialisation », de Jean-Pierre Paulet, p42-43-44-46-47-48)


La mondialisation, de Jean Pierre Paulet, p49
La mondialisation, de Jean Pierre Paulet, p49