Téléchargement | Historique
-+
imprimer cette page exporter la page en PDF

10.2.Inversion des valeurs

Dernières modifications : 01.03.2007, 17:48

Il serait trop long et trop difficile de montrer l'évolution du capitalisme, de la culture, des techniques (notamment la machine) qui amène aux actuelles inversions de valeurs, comme celle de la primauté de la loi du profit sur la satisfaction des besoins sociaux. Cela se construit sur un terreau culturel de dévalorisation du travail, de prise de distance avec le réel en discréditant le manuel, le physique en lui donnant une valeur abstraite monnayable, de papier.

« Croire que l'on pouvait se dispenser de valeurs constituait un nouveau système de valeurs. » (Technique et civilisation, 1936-1950, Lewis Mumford, p250)


« En dépit des guerres et de la pauvreté, le continent noir a enregistré en 2004 sa plus forte croissance depuis huit ans » (Le Monde, 24 mai 2005). Les habitants des townships d’Afrique du Sud, les travailleurs-esclaves des complexes industriels du Nigeria, les 25 millions de séroppositifs du « continent noir » seront sûrement contents de l’apprendre. […] Rares sont les mauvais esprits qui font remarquer qu’en 2003, alors que la croissance française n’ été que de 0,6%, les salaires des patrons du CAC40 ont augmenté de 10,3%. » (LQR, la propagande au quotidien, Eric Hazan, 2006, p35)


« Jean-Luc Gréau : « les Etats-Unis, qui cumulent depuis plus d'une décennie un déficit commercial abyssal, auquel s'ajoute, depuis trois ans, un déficit budgétaire non moins important, sont devenus un modèle de croissance pour les économistes du monde entier! C'est ce que l'auteur appelle l' « anomalie américaine » : le système ne récompense plus les « vertus » traditionnelles de l'économie de marché-le travail, l'épargne, l'équilibre des comptes-, mais semble, au contraire, donner une prime à ceux qui les ignorent. [...] Car la Bourse, analyse Gréau, a elle aussi été détournée de sa fonction originelle : permettre aux entrepreneurs de lever des capitaux pour le développement de leur entreprise. En réalité, le système procède à une inversion qui peut se révéler mortelle pour lui-même : aujourd'hui, l'entreprise est au service de l'actionnaire, ce n'est plus ce dernier qui stimule son développement. » (Jean-Luc Gréau, http://www.marianne-en-ligne.net/)



« En tant que médecin, j'avais causer la mort d'un homme. Mais au lieu d'en être tenu responsable, moralement et professionnellement, j'avais reçu une promotion, j'étais devenu une meilleure directrice médicale. On me félicitait d'être assez forte pour prendre ce genre de décision qui épargnait des centaines de milliers de dollars à la compagnie. » (Extrait du documentaire « Le bien commun » de Carole Poliquin)